Route de gravier dans la forêt
Line separator

À propos du projet RABASKA

Unique à notre région et répondant à ses caractéristiques propre.  Le projet Rabaska s'inspire de modèles similaires ailleurs dans la province et ce, grâce à la générosité de partenaires qui ont à cœur la protection des personnes.

 HISTORIQUE 

En 2013, la Table locale de concertation contre la violence conjugale et des agressions sexuelles de la MRC Abitibi exprime une volonté à travailler à l'élaboration d'une solution afin de réduire les risques d'homicides conjugaux et intrafamiliaux.  Un premier plan d'action est élaboré.

Le Service d'aide et de traitement en apprentissage social (SATAS) s'engage alors à recenser les modèles disponibles et à proposer un projet, à la Table de concertation.

En 2015, suite à un évènement à haut risque d'homicide, une rencontre se tient dans la MRC de Rouyn-Noranda afin de réunir différents partenaires.  Le SATAS y offre une formation sur l'outil d'appréciation du risque d'homicide conjugal/familial conçu par le CRI-VIFF.  La réponse des partenaires est grande.  Une collaboration marquée et soutenue se développe entre les partenaires en violence conjugal et des cellules de crise se tient de façon informelle lors de situations à risque d'homicide.

Le SATAS dépose alors un projet de financement à Condition féminine Canada pour l'implantation d'un modèle de gestion des risques d'homicide conjugal et/ou familial (suivi ou non d'un suicide).

La demande est soutenue par de nombreuses lettres d'appui et d'engagement de la majorité des partenaires de la région en matière de violence conjugale.

Un financement est alors accordé à SATAS pour un projet pilote d'une durée de trois ans.

Un comité de coordonnateurs du projet se forme.  Le comité collabore avec des partenaires à Laval, dans Lanaudière et en Montérégie pour développer le modèle propre à l'Abitibi-Témiscamingue. 

 

En octobre 2016, le projet donne son premier coup de rame dans le cadre d'une consultation régionale réunissant une centaine de personnes issues d'organismes communautaires, du réseau de la santé et des services sociaux, des milieux judiciaires, de la sécurité publiques et du réseau public.

En 2017, la formation des répondants institutionnels aux mécanisme Rabaska, aux outils d'appréciation du risque et à la gestion de la confidentialité débute dans la MRC d'Abitibi.  Les mécanismes de concertation et d'intervention rapide du modèle sont appliqués pour tout cas de gestion des risques d'homicide conjugal ou intrafamilial.  Cette période d'observation et d'évaluation permet de mettre à l'épreuve le modèle Rabaska.

Suite au succès du projet pilote, le comité de suivi procède, en 2018, à l'implantation du modèle Rabaska à l'ensemble du territoire de l'Abitibi-Témiscamingue.  Des formations se tiennent à Rouyn-Noranda, Val-d'Or et au Témiscamingue.  Plus de 100 répondants des quatre coins de la région participent à l'activité de formation.  L'entente de collaboration entre les différents partenaires est signée par les gestionnaires des organismes formés.  Ce geste concrétise leur engagement envers les mécanisme du projet afin d'assurer sa pérennité.

Au cours de la période d'implantation, douze cellules de crise ont été tenues pour autant de plans d'intervention concertés.  Le travail collectif qui s'opère à l'intérieur des équipes a permis le déploiement rapide et efficace des mécanismes d'intervention pour venir en aide aux personnes (hommes, femmes, enfants) vivant une situation à haut risque d'homicide conjugal/intrafamilial. 

Le 17 octobre 2019 à Nicolet, le projet Rabaska se voit décerner le prestigieux  Prix d'Excellence Intersection, catégorie partenariat.  Cet honneur vise à récompenser un projet ayant contribué au développement de la police communautaire au Québec.

En 2021, SATAS se  voit accorder une aide financière sur trois ans du Secrétariat à la condition féminine du gouvernement du Québec.  L'aide reçue s'inscrit dans le cadre de l'appel de projet pour la consolidation des cellules d'intervention rapides existantes du Plan d'action spécifique pour prévenir les situations de violence conjugale à haut risque de dangerosité et accroître la sécurité des victimes 2020-2025. Le projet reçoit également un soutien financier du Centre intégré en santé et services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue pour la même période.  À partir de juillet, une directrice est embauchée pour coordonner le projet et permettre à l'organisation de se déployer pleinement afin de remplir sa mission en Abitibi-Témiscamingue.

MISSION

La mission du projet Rabaska est d’améliorer la collaboration entre différents services en matière de violence conjugale lors d’une situation à risque d’homicide intrafamilial, sur le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue;


• À partir d’un langage commun, intervenir rapidement;
• Rassembler les ressources et créer un filet de sécurité autour des personnes (hommes, femmes et enfants) vivant une situation à haut risque d’homicide conjugal ou intrafamilial;
• Assouplir certaines procédures;
• Mobiliser les partenaires régionaux et locaux afin d’intervenir efficacement sur le terrain.

Tous les organismes partenaires sont directement concernés par ce mode de gestion de crise. Les organismes de la région qui se sentent interpelés par le projet peuvent aussi se joindre à l’application du modèle en désignant des répondants institutionnels.

SYMBOLIQUE DU LOGO

logo_rabaska_couleur.jpg

Rabaska est le nom désigné du projet de gestion des risques d’homicide conjugal ou intrafamilial propre à l’Abitibi-Témiscamingue. Le logo est une composition figurée servant à identifier visuellement et de façon immédiate le projet.


Il est composé des symboles suivants :
• Un rabaska, grand canot d’écorce algonquin, marquant un lien symbolique entre le projet et son territoire d’implantation;
• Une embarcation divisée en cinq sections évoquant les cinq MRC de l’Abitibi-Témiscamingue unies dans le projet;
• Un rabaska, symbole de la rapidité et l’efficacité, rappelant l’importance d’agir rapidement et efficacement pour sauver des
vies;
• Des pagaies laissant sous-entendre la présence d’un équipage soit les organismes et les individus qui unissent leurs forces dans l’exécution des actions à accomplir;
• Des pagaies positionnées dans un mouvement de propulsion vers l’avant et parfaitement synchronisées évoquant l’importance d’agir ensemble et en synergie afin d’assurer le succès de la démarche;
• La couleur rouge rappelant l’urgence d’agir.

PARTENAIRES

Logo CRC.png
CISSS_Abitibi_i2c [Converti].jpg
Logo Alternative.png
RABASKA.png
logo signature.png
Logo DPCP.png
logotransparent.png
Logo nid image (002).jpg
Logo CAVAC-AT couleur.jpg
Maison_Mikana_logo (002).png
Logo SQ.jpg